La cité des dieux sauvages

la cité des dieux sauvage. alapage.com

 

La cité des Dieux Sauvages

__________________________________

 Résumé

Quand sa mère tombe malade, le jeune Alexander Cole s’engage avec sa grand-mère, une baroudeuse qui n’a pas froid aux yeux, dans une équipe du « National Géographic » qui se rend en Amazonie à la recherche d’une créature mystérieuse, que peu d’hommes ont vue et que les indiens appellent « la Bête »…

Participent également à cette expédition, dirrigée par un célèbre anthropologue, deux photographes, une séduisante doctoresse, un guide vénézuélien et sa fille, la merveilleuse Nadia…

Un des buts de la mission est de vacciner les indiens, nommés les « gens de la brume », mais le voyage est parsemé de dangers, de découvertes aussi extraordinaires que surprenantes.

Ce roman d’aventures haletant, qui conjugue connaissances et exotisme, savoir et évasion, est publié conjointement dans le monde entier.

______________________________________

J’ai retrouvé le titre de ce livre, sur une de mes vieilles listes de livres à lire… Pourquoi ce titre ? j’ai du lire un article sur ce roman, ou son auteur.J’aime connaître l’auteur des livres que je lis, comme pour me plonger dans l’encre avec laquelle il écrit, l’ambiance qui l’enveloppe lors de son inspiration, son parcours. Voici donc un apperçu d’Isabel Allende.

________________________________________

Isabel Allende

Niéce du président Salvador Allende et fille de diplomate, la jeune Isabel prend vite le goût des voyages. Après la mort de son père en 1945, elle suit sa mère en Bolivie et au Liban avec de retourner au Chili. En 1975, elle fuit la dictature de Pinochet après le coup d’état de 1973 contre son oncle Salvador, elle s’exile avec son mari et ses enfants à Caracas, au Vénézuela.En 1981, en apprenant que son grand-père, âgé de 99ans, est en train de mourir, elle commence à lui écrire une lettre qui deviendra le manuscrit  de « la maison des Esprits » son premier roman, publié en 1982 dont le succès immédiat fait d’elle l’un des plus grands auteurs latino-américains. Depuis le retrait de Pinochet, Isabel Allende est revenue au Chili et fait partie des personnalités les plus marquantes du Parti socialiste chilien, luttant pour les droits et les libertés du peuple chilien.

Ce roman, « la cité des dieux sauvages » est le premier d’une trilogie, commençait en 2002, suivirent, « Le royaume du dragon d’or » 2004 et « La forêt des pygmées. »2006

___________________________________________

J’ai commencé ma lecture hier dans la nuit, et il est vrai qu’après « Alexandre et Alestria » écrit en prose par Shan Sa, le style est plus léger, et en état de fatigue se dévore bien… On entre vite dans le rythme de l’écriture et on se laisse happer par le tourbillon d’aventure, dans un style moderne.

________________________________________

Extraits au fil de ma lecture

Chapître 1

- « Il faut savoir s’adapter, Alexander. Notre famille traverse une crise. Sais-tu quels sont les caractères chinois pour écrire « crise » ? Danger + chance. Peut être le danger de la maladie de Liza, t’offre-t-il une chance extraordinaire. Va préparer tes bagages. »

Chapître 2

…Il pensa qu’il se trouvait dans un cauchemar de science-fiction, dans une effrayante mégapole de ciment, d’acier, de verre, de pollution et de solitude. Il fut submergé par une vague de nostalgie pour l’endroit d’où il avait passé sa vie, au bord de la mer. Cette bourgade tranquille et ennuyeuse, d’où il  avait si souvent rêvé de s’échapper, lui paraissait à présent merveilleuse…

Chapître 3

Quiconque sait parler sait arriver à Rome, tel était l’un des adages de Kate Cold.

Chapître 4 à venir….

 

  



5 commentaires pour « La cité des dieux sauvages »

  1.  
    12 décembre, 2006 | 19:47
     

    Crise = danger + chance! Cela est si juste!
    Mais comme je ne suis guère inspirée ce soir et que je ne trouve pas les mots pour te dire… je vais en rester là!
    Mille pensées Nath. Marie.

  2.  
    13 décembre, 2006 | 1:09
     

    quelquefois les mots sont inutiles, la chaleur de ton amitié brille au travers de la toile…
    je t’embrasse bien fort Marie…
    Je vais retourner à ma lecture, ce soir
    nathalie

  3.  
    13 février, 2007 | 1:38
     

    J’ai lu beaucoup de livre d’Isabel Allende, dont je ne me rappelle plus les titres, j’aime sa manière d’écrire.
    Bonne soirée bises Jacqueline.

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  4.  
    13 février, 2007 | 12:30
     

    j’avoue, ne pas avoir vraiment accroché, et avoir fermé le livre avant la fin…. mea culpa…. pourtant les résumés de ces livres donnent envie de s’y pencher, à un autre moment peut être…
    bonne journée, sourire et bisous jacqueline
    nathalie

  5.  
    simonne
    5 mars, 2007 | 20:41
     

    j’ai lu se roman j’ai beaucoup aimée, et je cherche d’autre livres de cette auteur

    bonjour Simone,
    je n’ai pas lu ce livre en entier… mais heureuse qu’il plait à d’autre, je sais qu’elle a écrit un best seller qui s’appelle ‘la maison des esprits », si je ne me trompe pas… certainement à essayer si tu as aimé son style.
    bonne lecture et reviens me donner tes impressions
    sourire sud
    nathalie

Laisser un commentaire