Ma bibliothèque

Livre - Alexandre et Alestria de Shan Sa      « ALEXANDRE ET ALESTRIA » SHAN SA

 

Extraits du livre :

« Un visage est-il un masque de comédie posé sur la tragédie de l’âme ? »

 » La poésie et la musique sont les plus belles parures des hommes »

« L’amour est un coussin douillet et une épée posée sur la gorge. »

« Alexandre et Alestria, de nos deux noms entrelacés jaillira le fleuve qui coulera jusqu’à la fin de la race des hommes. »

« Tu seras mon compagnon et la compagne de ma vie. A deux nous chevaucherons jusqu’au bout du monde. Toutes mes souffrances ne seront plus que du passé. Toutes tes souffrances seront excausées. »

Résumé du livre:

Tous deux sont nés et ont été élévés dans la violence. Avec la volonté de conquérir le monde. Avec la prescience de leur rencontre. Lui, c’est Alexandre le Grand. Elevé à Pella par un père violent et tyrannique, il est protégé par sa mère qui le déguise en fille. Elle c’est Alestria, la reine des Amazones. Adoptée par les guerrières de Sibéria, elle est destinée à combattre les hommes. Leur rencontre intervient quand tous les deux sont au faîte de leur pouvoir : elle a conquis l’empire des steppes, il a conquis Babylone.

Coup de coeur:

C’est en me promenant sur le site Evene.fr que j’ai découvert une interview de Shan Sa pour la sortie de son livre »Alexandre et Alestria »

(http://www.evene.fr/livres/actualite/interview-shan-sa-alexandre-alestria-476.php

J’ai été séduite par la naissance de ce roman, entre fresque historique et l’épopée mythologique. Ecrit sous une plume poètique en forme de prose, il nous emméne des terres de Macédoine à la jungle orientale, en passant par la perse et les steppes mongoliennes.

Deux personnages distints dans les chapîtres de ce roman, d’Alexandre le Grand à la Reine des Amazones, un parcours paralléle qui se réunit à leur rencontre.

Des scènes guerrières un peu longues au tiers du livre, dommage, j’ai perdu le fil de la poèsie… et n’est pas fini le roman…sourire, pas sérieux !! mais je vais m’y remettre.

L’auteur:

Ecrivain française d’origine chinoise, née à Pékin le 28 octobre 1972, poète de langue chinoise, romancière de langue française;

La romancière s’appelle en réalité Yan Ni. « Shan Sa » en chinois signifie « Bruissement du vent ».

Première publication en français, « Porte de la paix céleste » prix Goncourt du Premier roman en 1997. « Les Quatre vies du saule », publié en 1999, est récompensé par le prix Cazes. « La joueuse de go » Prix Goncourt des lycéens. « Le miroir du Calligraphe » 2002, essai. « Les conspirateurs » 2005, et « Alexandre et Alestria » 2006.

Ecrivain abondamment récompensé, Shan Sa est une figure de la littérature chinoise.

 

_________________________________________



Un commentaire pour « Ma bibliothèque »

  1.  
    Patrick
    20 janvier, 2007 | 1:43
     

    Bonsoir,

    je découvre votre site … bravo… très agréable !

    Pourriez-vous mettre mon lien : http://fourretout.unblog.fr

    Merci

    Bone continuation !

    Patrick

Laisser un commentaire