Catégorie

Archive pour la catégorie « citations »

Douceur d’Automne

 » Ce qu’il y a parfois de beau avec l’automne, c’est lorsque le matin se lève après une semaine de pluie, de vent et de brouillard et que tout l’espace, brutalement, semble se gorger de soleil. »

Victor-Lévy Beaulieu

Premier automne dans le Languedoc Roussillon… Ciel gris, et vent humide ont chassé peu à peu les derniers rayons d’un été fugace. Les murs se gorgent de la rosée des matins frais, l’odeur des radiateurs que l’on remet doucement en route réchauffe doucement l’atmosphère… Qu’il fait bon de retrouver son chez soi…

Il suffit parfois de ces quelques jours, pour redecouvrir la chaleur d’un foyer, la douceur d’un col roulé, le poids tendresse d’une couette, il suffit parfois de quelques jours de ciel gris pour apprécier à sa juste valeur, la chance de vivre dans le sud, quand au petit matin, le soleil enfin réapparait sous un ciel bleu, et même si la douceur ne nous permet les tenues légères d’un été, le simple geste d’ôter son lainage contre un simple tee-shirt, nous rapelle la nostalgie de la saison passée…

Qu’elle est douce cette saison d’or et de pourpre sous le ciel du sud…

Sourire d’automne à tous

 Nathalie



La fidélité à soi-même

Rock with the Word Friends Beside Water Photographie

Ayez pour le choix de vos amis les même exigences que vous avez envers vous… Voici le dernier message que la vie m’a envoyé ces derniers jours, après m’être égarée sur des chemins qui ne me correspondaient pas.

La tolérance que nous portons envers le monde ne doit pas aveugler nos exigences. Si tes mots sont sincères demande à tes amis la même qualité. J’ai accepté d’entendre des jugements négatifs sur la vie d’une personne que je ne connaissais qu’à travers une belle plume, par une de ses soit disant amie, par tolérance j’ai écouté sans entendre, et fais couler de l’eau sur les mots.

________________________________________________

« L’exigence d’une union étroite entre la parole et l’action, en vue du bien commun de l’humanité, doit être plus forte chaque jour »

Augusto Roa Bastos

______________________________________________________

J’ai mis de côté une de mes grandes valeurs, en souriant, devant les mensonges de sa vie, devant des récits imaginaires dont elle était l’actrice principale, par tolérance, et par tristesse aussi pour sa vie si pauvre de bonheurs, si riche de futilités, je n’ai pas relevé sur les incohérences de ses écrits. j’ai nourri de par ma légèreté le droit à la fabulation. Et j’en ai payé le prix, lorsque celle ci s’est abattu sur ma propre vie.

_________________________________________

« Facile l’idéal quand rien ne nous lie, commodes les grands principes, mais la vie vécue, non rêvée, à aussi ses exigences. »

Gilbert Choquette

____________________________________________________________

Par mon silence j’ai donné à croire mon approbation, et donné à croire à une amitié sincère, alors que celle ci exige un partage de valeur pour exister et tisser les liens de la vie, des rires, et des confidences.

J’ai reçu des paroles qui froissaient mes principes de vie, et j’ai commencé à douter du chemin sur lequel je m’étais engagé… alors j’ai dit NON !!! Non, au partage d’écrits privés et intimes de deux personnes, qui assouvissent leurs fantasmes avec des mots, non au délire d’une pouliche soumise à un maître, qui lui apprend les plaisirs du corps à travers un écran… A chacun sa vie, a chacun ses secrets, je ne suis pas une poubelle… Tolérance, et tristesse devant le mal être qui la rongeait, compréhension sur ce besoin de ce dire, de chercher ailleurs un avis sur la normalité des choses, mais la normalité à des bases qui nous sont propres, et par tolérance je n’ai posé mes propres bases….

_________________________________________________________

« N’importe qui sait proférer des paroles menteuses ; les mensonges du corps exigent une autre science. »

François Mauriac

___________________________________________________________

Combien de fois auparavant, me serais je sauvée sans demander de reste en croisant ce genre d’individu… et là, je ne sais même pas pourquoi, puisque cette femme ne m’apportait rien, je me suis laissée emporter par un vol de plume qui n’était pas de ma famille, et dans les courants malsains de sa vie ai récolté des tempêtes sur les miennes… j’aurai au moins tirer une leçon de vie très importante…

___________________________________________________________

 » Les esprits valent selon ce qu’ils exigent. Je vaux ce que je veux. »

Paul Valéry

_____________________________________________________________

J’ai repris le chemin qui est le mien, avec toutes mes valeurs, la sincérité, l’harmonie entre la parole et le geste, la parole juste, et sur ce chemin j’ai rencontré bien des étoiles qui brillaient sur la même planète que la mienne.

Depuis cet instant les nuages de ma vie se sont dissipés, les odeurs du bonheur sont réapparues, les fleurs de l’espoir s’épanouissent sous mes pas.

Merci à vous mes amies d’ici, celles qui depuis peu sont sur ma route des mots.

Recevez les vibrations de mes pensées positives, comme j’accueille les vôtres.

Et n’oubliez pas d’être exigeante en amitié…

____________________________________________________________

« L’exigence n’a pas de raison d’être, elle est au-dessus de toutes les raisons. »

Miguel de Unamuno

 



Il est des lieux, où le silence est roi

NARBONNE 1

Il est des lieux, où le silence est roi dans citations NarbonneCarcassonne008

Comment peut-on ne pas adorer les cloîtres, ces lieux tranquilles, fermés et frais, inventés, semble-t-il, pour faire naître la pensée pendant qu’on va à pas lents sous les longues arcades mélancoliques ?

Guy de Maupassant

NarbonneCarcassonne009 dans Un jour en Provence

Dans le silence de la solitude, on n’entend plus que l’essentiel.

Camille Belguise, extrait de Echos du Silence

NarbonneCarcassonne006

Dans les silences, on peut dire tant de choses.

Michelangelo Antonioni

NarbonneCarcassonne010

D’où vient à l’homme la plus durable des jouissances de son coeur, cette volupté de la mélancolie, ce charme plein de secrets, qui lui fait vivre de ses douleurs et s’aimer encore dans le sentiment de sa ruine ?

Etienne de Senancour

NarbonneCarcassonne005

Dieu est l’ami du silence. Les arbres, les fleurs et l’herbe poussent en silence. Regarde les étoiles, la lune et le soleil, comment ils se meuvent silencieusement.

Mère Teresa



« Quand les dieux veulent nous punir ils exaucent nos prières. » Oscar Wilde

 

Toi qui apposas ton sceau lors de ma descente utérine vers ce monde, toi qui m’avais choisi ici bas pour veiller sur moi, toi qui visionnais ma petite vie de là où je ne doutais l’existence, toi à qui je fis le caprice d’enfant que je n’étais plus, trépignant du pied, implorant ta clémence, ton écoute, toi qui ne pu refuser, puisque tu es mon Ange, tu exauças ma prière… Et pourtant tu portais mes possibles en toi, j’entendais bien tes murmures dans mes nuits, je décelais bien les signes que tu m’envoyais sur le chemin de ma vie, mais je m’égarais à vouloir , ce pourquoi je n’étais destinée…

Tu veilles toujours de là haut, et dois bien te gausser de mes erreurs, satisfait tout de même de me voir prendre conscience de mes égarements… Tu te gausses mais en plus, tu m’envoies encore des étoiles pour fausser ma route, comme pour me faire oublier une bonne fois pour toutes ces chemins de traverse que j’emprunte toujours aussi naïvement quand ils se présentent à moi….

Cette fois ci j’ai bien compris ton message, arrête donc ce manège et souffle sur ma route les indices qui m’amèneront jusqu’à l’île promise… Promis je cueillerai les fleurs de l’amour au passage, et ne m’enivrerai de leur parfum que le temps que cela durera, je ne m’éloignerai à la recherche de fleurs aux parfums rares et dangereux qui tourne le coeur des vaillants soldats…Promis, je prendrai soin de toutes les bulles de bonheur que tu souffleras sur ma vie, et délicatement les libérerai avant qu’elles n’éclatent entre mes doigts et fassent pleurer mes yeux…. Je garderai l’oeil sur le phare qui me guide…

Mais toi là-haut, mon Ange, fais moi une promesse…. ne sème plus sur mes rêves ses trois p’tits mots meurtriers qui me font perdre la tête…. Je ne me soumettrai plus à la tentation de les entendre, je pardonnerai à ceux qui ont osé un jour déposé ces trois p’tits mots sur mon coeur, je leur redonnerai leur petit paquet cadeau, et n’en garderai que le goût du bonheur…

Je ne taperai plus du pied comme une gamine, mais ferai taire le chant des sirènes pour, dans le silence de mon âme entendre le murmure des anges…



brouillard…silence…

( citations )

brouillard...silence... dans citations Z1921C

La vérité est un flambeau

qui luit dans un brouillard

sans le dissiper.

« Claude Adrien Helvétius »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le brouillard est un danger. Mais relatif : au moins, on voit qu’on n’y voit rien.

« Francis Dannemark »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

SuperStock_484-570 dans citations

Du silence naît tout ce qui vit et dure ;

car c’est le silence qui nous relie à l’univers, à l’infini, il est la racine de l’existence et par là l’équilibre de la vie.

« Yehudi Menuhin »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Il existe des silences immuables, fixer dans une rigidité définitive : silence des maisons abandonnées, des grandes étendues désertes, des êtres qui n’ont plus rien à se dire.

« Anne Bernard »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 



Passé, présent, futur…

( citations )

Passé, présent, futur... dans citations PP0201

Quand on aime la vie, on aime le passé,

parce que c’est le présent

tel qu’il a survécu

dans la mémoire humaine.

 » Marguerite Yourcenar »

 

100246 dans citations

L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre.

Tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre.

« Antoine de Saint Exupéry »

SPT8354

Les sots parlent beaucoup du passé,

les sages du présent,

et les fous de l’avenir.

« Marie du Deffand »   

  

   

018-HHPOD-4

 

 

Le présent est indéfini,

le futur n’a de réalité qu’en tant qu’espoir présent,

le passé n’a de réalité qu’en tant que souvenir présent.

« Jorge Luis Borges »

AF608

L’avenir n’est point encore ;

Le présent n’est bientôt plus,

Le seul instant de la vie

est l’instant de la jouissance.

« Anthelme Brillat-Savarin »