Les traditions de la fête du Têt / 3

Posté le 26 février 2007

Fêtes du nouvel an chinois

Photo de Geneviève Lapoux sur L’internaute.com

Profitant de l’absence des Genies du Foyer, des divinités protectrices des villes et villages, des rivières et des fleuves, des rizières et montagnes…. Les démons, les mauvais esprits, les fantômes, pour un temps libérés de toute surveillance, se hâtent parmi les vivants, cherchant à nuire rapidement car ils savent que le peuple, habitué à l’intervention secourable des génies, ne sait pas se défendre contre eux mais aussi que les heures sont comptées. Diverses traditions visent à protéger les demeures, et l’on voit fleurir durant les festivités du Têt, beaucoup de drapeaux, fanions, banderolles rouges apposées sur les portes ou flottant au vent devant les maisons, les commerces, les champs.

  

Tradition de » la Légende du Mât en bambou du Têt »

__________________________________________________________________ 

C’est pourquoi le dernier jour de l’année, un mât de bambou d’une dizaine de mètres de long et dégagé de toutes ses feuilles, sauf celle de l’extrémité, est planté devant la maison. Au sommet du mât est collée une amulette en papier rouge comportant une inscription de huit signes chinois. Elle est destinée aux génies bienfaisants, et permet d’éloigner les esprits malfaisants. Elle est accompagnée d’un petit panier contenant du béthel et des noix arec. Sous le panier, un petit carré en bambou tressé symbolise la barrière qui empêche les êtres nuisibles de descendre jusqu’à la maison.

Le sommet du mât est aussi orné de plumes de coq et de divers instruments en bambou, en bois ou en métal qui, sous l’action de la brise fait entendre des sons harmonieux.

Or ces sons, que les vivants considèrent comme harmonieux, sont très désagréables aux oreilles des mauvais esprits et ont aussi le pouvoir de les éloigner.

La présence d’un tel mât devant une maison, une boutique, un champ…montre que la protection de Bouddha s’étend sur le bâtiment ou sur les terres environnantes.

Ce mât est enlevé le 7 ième jour de l’année, avec précaution, de manière à ce que les démons et fantômes éventuellement pris au sommet ne puissent pas tomber dans la maison, mais soient obligés de regagner leur infernal séjour.

Cette perche de bambou sert de repère pour le retour imminent des ancêtres et du génie du foyer Ong Tào.

    

La légende des génies Thân trà et Uât lùy ( Thân Dô )

  ____________________________________________________________

Thân trà et Uât lùy étaient deux frères « chasseurs de démons » qui résidaient avec leurs troupes sous un pêcher du mond Dô sôc. Ils avaient la capacité magique de voir les démons même en plein jour, de pouvoir attacher les plus dangereux avec des liens en jonc et de les donner aux tigres afin qu’ils les dévorent.

Le ciel leur confia la mission de se poster devant les maisons, principalement au moment du Têt et d’arrêter au passage les démons qui se présenteraient. Ils étaient redoutés de ceux-ci qu’il suffisait de représenter l’image de ces génies avec des traits grimaçants sur des feuilles de papier rouge pour que les indésirables démons à cette vue prissent peur à jamais ! »

  

La période du Têt voit une explosion véritable de ces usages, c’est l’occasion de voir surgir dans les couleurs les plus vives, des milliers d’images populaires, des idéogrammes, le plus souvent sur un fond rouge. Ces images, proverbes, symboles diffusent des conseils, des souhaits et des vœux. Certains attirent le bonheur, la santé, la prospérité, l’harmonie, d’autres écartent les malheurs, les maladies, les infortunes diverses.

Les murs, les battants de portes, les frontispices, diverses colonnes en sont les principaux supports.

                Génies des portes, gauche         génies des portes droite  

Les génies ou les dieux des portes sont représentatifs de ces diverses protections.

    

8 commentaires pour « Les traditions de la fête du Têt / 3 »

  1.  
    26 février, 2007 | 13:58
     

    Trés interressant…
    Bon début de seamine.
    Bisous

    Dernière publication sur C'est chez moi! : Au revoir...

  2.  
    greeneyesboy
    27 février, 2007 | 0:00
     

    Bonsoir,

    Très joli texte qui donne envie de voyager.

    Amicalement

  3.  
    2 mars, 2007 | 2:11
     

    merci . je viens d’apprendre pleins de choses. J’aimerai être là -bas pour vivre ces traditions

    Dernière publication sur pause-café : S'amuser à bien articuler ( bis)

  4.  
    Christian
    3 mars, 2007 | 20:46
     

    Bonsoir Nathalie,
    Une jolie fête haute en couleurs !
    Amitiés et bon week-end,
    Christian

    Réponse: coucou christian, merci de ton arrêt sur les couleurs de l’Asie, qu’elles irradient toutes les cultures.
    amitié sud
    nathalie

  5.  
    souvienstoi
    5 mars, 2007 | 18:36
     

    Magnifique fête en couleur qui sublime ces tradition.. merci pour ce voyage amitié

    réponse; bienvenue dans ce train de tradition p’tite bulle… je suis en retard, et les rites de traditions ne sont toutes citées…ouffff, je pense que j’en garderai pour l’année prochaine…
    sourire coeur d’Asie
    nathalie

  6.  
    6 mars, 2007 | 17:51
     

    je me decouvre dieu de la cuisine en te lisant
    as tu de bonnes nouvelles de tes projets ?
    bisous
    tao -tout court- dieu des gourmands

    Réponse : alors que voici un bien bel esprit qui flotte aux fourneaux… sourire… mes projets sont toujours en instance, pour ouverture peut etre au mois d’avril… ggrrrr mais je commence franchement à en avoir marre, même si je m’accroche, et ai l’impression de me battre contre des moulins à vent..
    bisous sud Tao
    nathalie

  7.  
    7 mars, 2007 | 15:45
     

    très riche culture qui a su se préserver des ingérences occidentales, heureusement.Amicalement

  8.  
    12 mars, 2007 | 20:29
     

    Une bien jolie fête toute en couleurs…
    Je te souhaite autant de couleurs dans ta vie…
    Plein de bonheur, et énormément de sourires…

    Bisous salés.
    Fleur de Sel

    Réponse : sourire ma chère fleur de sel, j’ai repris les couleurs de ma vie… et vogue le navire vers d’autres horizons…
    bisous toujours sud
    nathalie

Laisser un commentaire