Les joies de la restriction budgétaire…

Posté le 11 septembre 2006

Les joies de la restriction budgétaire... dans Au jour le jour AX001895

 

Au mois d’avril déjà il fallait exclure les extras du budget… élaguer la liste des plaisirs, exit le coiffeur tous les mois, les visites à la parfumerie du coin, les coup de coeur vestimentaires, les fièvres acheteuses chez le libraire ou papetier pour remplir ses tiroirs de livres, de couleur d’aquarelle ou papiers d’Ingres…

Il est un temps pour tout, et de l’espace vécu de ce temps, il reste des réserves pour tenir jusqu’à la fin de l’année…

Puis viens, les restrictions budgétaires du mois de septembre, les allocations baissent, il faut agir, prévoir les quelques mois à venir… sourire, ce ne sont que quelques mois puisqu’ensuite je fais partie tout de même des chanceuses qui ont épargnées pendant quinze années pour se faire une trésorie.. mais à ce qu’il parait un sou est un sou, et surtout quand ils ne  poussent plus aussi facilement…

423529 dans Au jour le jour

Donc plan d’attaque, dans le dédale d’allées des supermachés je commence la liste des restrictions :

1. les produits ménagers: non pas que je vais cirer moins, mais plus intelligent… combien sommes nous à acheter ses fameux produits concentrés, lessives, assouplisseurs, et à en utiliser la même quantité que dans leurs anciens modèles..automatisme, idées reçues que plus ça mousse plus c’est propre… alors, si j’utilise la dose strictement indiquée sur le mode d’emploi mon p’tit bidon de lessive devrait durer deux à trois fois de temps, et laver aussi bien…super !!!

2. Les produits d’hygiénes : de même pas d’économies sur le savon ou gel douche, mais des gestes aussi réfléchis… le gel douche et le shampoing seront dilués de moitié avec de l’eau…sourire ça mousse autant, et ça lave, et de toute façon la dose est toujours trop généreuse… si les automatismes ne sont pas bouleversés les restrictions passent inaperçues, le plus difficile sont les habitudes à changer… il me faut rester derrière le rideau douche, pendant que les enfants prennent la douche pour controler qu’ils ferment bien le robinet d’eau pendant le « savonnage », puis pendant la scéance « brossage de dents »… là la tache est plus ardu… mais j’ai le temps…sourire

2. les enseignes d’hypermarché : c’est simple, vive le discount… ils fleurissent de partout, évitent les heures interminables à se promener dans des rayons inutiles, et les achats compulsifs qui font flamber le ticket moyen de la ménagère…économie, 50 % à la caisse !!! et gain de temps…Ne pas oublier de jeter immédiatement tous les prospectus de grandes marques qui envahissent les boites aux lettres, et dans le même élan, les publicités marketing qui offrent un super cadeau pour l’achat dans leur catalogue, et oui, même si les plaids débordent des placards d’hivers, le fait qu’il soit offert est tentant, ou la créme de jour à moitié prix avec le troisième article beauté à 4O% de réduction et au cinquième article le superbe coffret maquillage offert, sans compter le délai de paiemment reporté à trois mois et les frais de port gratuit…allez hop, poubelle direct…heu!! t’es sûre…ça c’est la petite voix intérieure… « tout à fait certaine » … la voix de la raison…sourire

 

 001115_0559_0004_lshs

 

La discipline engendre les économies… restriction des libertés… non, un autre regard sur la vie de tous les jours…

Allez à la bibliothéque plutot que d’acheter ses livres, même les magazines et les dvd ou cassettes vidéos sont disponibles… et puis c’est sympa de revoir les films cultes de temps à autre…

Alléger le chariot des victuailles, et bien tant mieux, l’inactivité physique et les vacances ont fait pencher la balance du mauvais coté, voici une bonne raison d’entamer un régime…

Ha oui, le sport…la salle de gym qui faisait partie des extras et déjà éliminer depuis le mois d’avril !! et si nous profitions du soleil du sud, pour prendre le vélo en plus économie d’essence, marcher un peu plus, l’école n’est qu’à dix minutes de marche et quatre fois par jour cela fait mon quota de sport quotidien… et chercher dans le fond des sacs la carte réduction famille nombreuse de la  piscine municipale, il doit bien rester des entrées, vu qu’en période faste nous l’oublions toujours…

Vive la mode basic… un jean’s sur une chemise blanche avec les escarpins de l’année derniére, la jupe noire et la veste d’un tailleur pantalon sur une touche de couleur, indémodable… et l’habit n’a jamais fait le moine, c’est juste une question de style, de classe naturelle à porter de tous…

011127_1158_0002_lshs

Autre point important… le temps c’est de l’argent… et oui, avec plus de temps libre, j’épluche mes contrats assurances, mes forfaits téléphone, les mutuelles etc… et là j’ai le temps de faire marcher la concurence!!! Même si l’organisation de ce temps est lourd et fastidieux aussi, que je préférerais courir travailler plutot que d’éplucher mes comptes et les patates pour faire des frites!!! il est des temps où il faut s’adapter pour prevenir l’hiver et danser au printemps !!!  En fin de liste restriction, j’ai fait des économies !!! magique !!! et en passant j’ai fait un geste écologique…sourire….

642097

Et puis l’essentiel reste l’amour que l’on offre autour de soi, les gestes de tendresses, les sourires, le temps des partages et des échanges, tout se qui ne s’achète pas, et s’offre d’un don du coeur…profitons largement de ses richesses, celles que la vie distribue à tous, si seulement nous prenons le temps d’ouvrir notre regard et notre coeur….

Un commentaire pour « Les joies de la restriction budgétaire… »

  1.  
    Christelle Nocent
    24 septembre, 2006 | 13:06
     

    Pari réussi ! Un vrai plaisir à lire que ces « restrictions budgétaires » !
    Et tu as bien raison : regardons autour de nous, il y a plein de choses qui ne s’achètent pas et qui, pourtant, sont bien plus précieuses que tout l’or du monde… L’amour, évidemment… entre autres…

    Permets-moi de t’adresser mes amitiés sans restrictions ! :)

Laisser un commentaire